Gries mate Souffel

samedi 28 décembre 2019

Pro B

Pro B (13e journée) : Gries-Oberhoffen - Souffel (98-69)

Le BC Gries-Oberhoffen a imposé son basket et son tempo élevés vendredi soir sur son parquet face à un BCS en manque d’inspiration et qui n’a jamais pu rivaliser. A la trêve, Souffel reste accroché au top 5, le BCGO se replace aux portes du top 10.

Ni Gries ni Souffel n’ont de secrets l’un pour l’autre. Non que le BCGO ne sache pas défendre ou que Souffel ne dispose d’aucun talent offensif… Loin, très loin de là. 

Mais si ce derby alsacien faisait tant saliver, c’est bien pour son opposition de style, cette guerre des mondes presque.

Souffel maladroit et brouillon

Hier soir, il n’y a pourtant pas eu match. La faute à des Souffelois empruntés et surtout à des Griesois qui ont pratiqué le basket flamboyant qu’ils affectionnent. 

Porté par un Cingala-Mata virevoltant (10 points dans la premier quart), ce sont les Verts qui prennent le meilleur départ (4-0, 2e , puis 11-6, 5e ).

Mashour a beau s’emmêler les pinceaux, Franch relance à souhait et score deux fois en contre-attaque pour creuser l’écart (19-6, 8e ). 

En face, le quatrième du championnat tâtonne. Kuakumensah stoppe l’hémorragie à trois points, mais c’est bien Gries, avec un nouveau dunk de Dinal, qui fait le spectacle et parvient à imposer son jeu (22-9, 10e ).

Plus maladroit que jamais à longue distance (1/8 à la mi-temps) et trop brouillon (13 balles perdues), le BCS subit les assauts de son voisin qui ne se fait pas prier pour enfoncer le clou. Cassier par deux fois, Franch et Thalien viennent punir de loin les hommes de Stéphane Eberlin. 

Le jeu débridé du BCGO n’est pas désagréable, mais à la pause, force est de constater que le choc attendu fait pschit (46-28, 20e ).

Gries irrésistible 

Labanca tente de sonner la révolte et met dedans deux fois de suite à trois points (48-34, 22e ), mais le BCGO, sous la houlette de Franch, reprend son irrésistible marche en avant. Mashour, à la conclusion d’une énième contre-attaque, porte l’écart à 20 points (56-36, 24e ).

Le temps-mort de Stéphane Eberlin ne porte pas ses fruits, tant les Souffelois sont méconnaissables. 

Gries, souvent sujet aux trous d’air, tente quant à lui de ne pas relâcher son étreinte et y parvient plutôt bien (59-36, 26e , puis 69-46, 30e ). 

Généreux dans l’effort, le BCGO le reste. Ainsi, malgré la persévérance du BCS, les locaux restent à l’abri d’une mauvaise surprise (69-48, 32e ).

Gbetkom, qui se fend de trois missiles, plante les derniers clous sur la tombe des derniers espoirs de Souffel (78-53, 33e ).

Euphoriques et inspirés, les Verts font plaisir à leur public face à des rouges et blancs désabusés (83-55, 35e ).

Gries s’en va chercher une sixième victoire cette saison (toutes à domicile) et l’ovation du public en dit long sur la performance des pensionnaires de la Forest Arena (98-69).

Dans ce duel de Noël, c’est le vert qui a eu raison du rouge. Et même s’il n’y a pas véritablement eu match hier soir, les Villageois auront malgré tout assuré un beau spectacle, en se rapprochant avant cette mini-trêve à deux victoires de leur hôte au classement. De quoi, pour les deux équipes alsaciennes, passer Nouvel an au chaud.

 

Nos partenaires majeurs