La défense a fait la différence

lundi 21 octobre 2019

Pro B

Pro B : après la victoire du BCGO face à Aix-Maurienne (80-62)

Les Griesois ont construit leur premier succès en Pro B face à Aix-Maurienne vendredi en s’appuyant avant tout sur une belle agressivité et un socle défensif solide. En attendant de trouver des automatismes en attaque.

Ce n’est pas vraiment le registre dans lequel on attend les joueurs de Ludovic Pouillard. Après avoir encaissé 96 points à Saint-Quentin le week-end précédent en ouverture de la Pro B, ils ont prouvé vendredi face à Aix-Maurienne qu’ils étaient capables de gagner un match en défendant fort (80-62). « Les joueurs ont fait le job, c’est tout à leur honneur », lance le technicien bas-rhinois.

« Notre équipe est en construction »

Après un premier quart-temps équilibré, le BCGO a totalement étouffé son adversaire en gagnant les duels et la bataille du rebond avec pas moins de 13 prises offensives, preuve de l’envie supérieure des joueurs alsaciens.

« On a été à un bon niveau défensivement, ajoute Ludovic Pouillart. Je suis content car mes joueurs sont souvent catalogués comme des joueurs pas défensifs. »

Crédité d’un bon match (8 points, 9 rebonds), l’intérieur Kévin Dinal se montre également content de « l’agressivité, la combativité et l’esprit d’équipe » du BCGO contre les Savoyards du Mulhousien Emmanuel Schmitt.

Avec un effectif totalement modifié par rapport à la saison passée, Gries a besoin de temps pour trouver du liant en attaque et pratiquer le basket total, joué sur un tempo élevé, prôné par son coach.

« Cette victoire fait du bien car notre équipe est en construction, souligne Ludovic Pouillard. On a posé une bonne base défensive, notre attaque va forcément progresser. On n’est pas à 100 % offensivement. Mes joueurs ont besoin de trouver leurs marques. Ils travaillent dur tous les jours et le travail finit toujours par payer. »

“Zengo” reste sur le banc

Vendredi, les Verts n’ont pas évolué au complet. Ils ont dû composer sans l’Espagnol Asier Zengotitabengoa, le seul joueur restant de la saison passée, pourtant en tenue sur le banc de touche.

Suite à sa blessure musculaire, le capitaine ne s’est pas entraîné les deux derniers jours et le coach griesois a décidé de ne prendre aucun risque le concernant, mais aussi de récompenser les joueurs qui se sont entraînés.

La dernière recrue, le pivot lituanien Tautvydas Slezas, qui n’est pas encore totalement adaptée à sa nouvelle équipe, n’a fait qu’un court passage sur le parquet.

« Je suis sûr qu’au complet, on sera plus percutant », affirme l’entraîneur bas-rhinois, qui va désormais pouvoir préparer en toute sérénité la venue de Blois vendredi prochain pour le deuxième match de suite à domicile.

 

Nos partenaires majeurs