PRO B | BCGO : Attention au cadeau

samedi 22 décembre 2018

Revue de presse

Basket-ball - Pro B (11e journée) : Chartres – BC Gries-Oberhoffen (20h)

Invaincu depuis le 16 novembre, Gries-Oberhoffen est en voyage à Chartres, l’autre promu, ce soir, une équipe qui n’a pas gagné en championnat en décembre. Aux Verts de pas ne faire de cadeau à leur hôte.

Le BCGO et Chartres ont cela en partage qu’ils sont les deux promus de Pro B cette saison. Ce lien unique peine pourtant à masquer les trajectoires radicalement différentes prises par les deux équipes depuis un mois.

Car si les Verts (6V-4D), qui n’ont plus perdu depuis quatre rencontres en championnat, sont en pleine bourre, les Chartrains (3V-7D), eux, traversent une période de disette en cette fin d’année civile. Trois revers consécutifs, de plus de quinze points contre Quimper et Nancy, ont conduit le club à investir le ventre mou du classement.

« Bête blessée ou joueurs au fond du trou ? »

« Quelle équipe va-t-on avoir en face : une bête blessée et revancharde ou des joueurs au fond du trou ? s’interroge Ludovic Pouillart. C’est dur à dire, mais il va falloir que, de notre côté, on s’appuie sur les certitudes qu’on a acquises ces derniers matches. »

Une défense plus consistante et une attaque, la meilleure de Pro B, alimentée par un rythme infernal : voici les armes d’un BCGO qui s’apprête à défier la plus mauvaise défense du championnat (plus de 90 points encaissés par rencontre).

« C’est clairement leur point faible, pointe l’entraîneur griesois. À nous de nous en servir tout en ne les laissant pas s’enflammer en attaque. Des joueurs comme Bichard, Racine ou Felder peuvent, sur de courtes séquences d’euphorie, creuser des écarts importants. »

 

Felder, principale menace

Le dernier cité avait trouvé un accord au printemps avec le BCGO, avant de finalement rester à Chartres, qui avait décroché à l’issue des play-offs le deuxième ticket pour la Pro B.

L’intérieur américain carbure à plus de 17 points de moyenne, ce qui fait de lui le cinquième scoreur de la division.

« On les connaît bien, et on sait qu’ils sont dangereux. C’est une équipe qui a battu Orléans cette saison à domicile », conclut Ludovic Pouillart.

Pourvu donc, pour les Verts, que Chartres, dans le dur toute la période de l’Avent, ne s’offre donc pas un cadeau bienvenu avant l’heure.

 

Nos partenaires majeurs