PRO B | Continuer à grimper

vendredi 17 mai 2019

Revue de presse

Pro B (33e journée) : BC Gries-Oberhoffen – Paris (20h)

Qualifié pour les play-offs depuis le week-end dernier, le BCGO va tenter de finir le plus haut possible au classement et cela passe par une nouvelle victoire à la maison face à Paris, ce vendredi (20h).

Le promu griesois va jouer les play-offs et la performance est déjà en tout point remarquable. Voire même historique. Alors qu’il reste deux journées de saison régulière à jouer, Ludovic Pouillart et son groupe n’entendent pas pour autant se relâcher.

« On a envie d’aller chercher le rang le plus haut possible », lance le coach alsacien avant d’affronter Paris, ce vendredi (20h), à la Forest Arena.

« Être encore ambitieux »

Le succès, agrémenté du panier-average particulier (84-88), à Nancy dimanche dernier, lui permet de croire encore à la 5e place, synonyme d’avantage du terrain en quart de finale. Pour cela, le BCGO doit compter sur deux revers du SLUC (à Évreux et contre Blois) tout en gagnant deux fois de son côté.

« On doit continuer à donner le meilleur sur les deux derniers matches et si Nancy ne fait pas de faux pas, on va essayer de garder notre sixième place. Il ne faut pas penser que la saison est terminée, on doit être encore ambitieux ! »

Pas question pour les Verts de fléchir alors que la saison est d’ores et déjà réussie, bien au-delà des espérances d’un club qui ne parlait que de maintien il y a quelques mois pour sa première expérience dans le monde professionnel.

« Le piège est de se dire que l’on a nos play-offs et que cela suffit, affirme Ludovic Pouillart. Les dix prochains jours doivent nous permettre de bien préparer la suite. On ne veut pas être des marionnettes et prendre deux claques au premier tour. Si on doit sortir, cela doit être la tête haute. Et tout cela se prépare. Nous devrons être sérieux, travailleurs et compétiteurs. »

Paris, un gros morceau

Le Paris Basket-ball, déjà éliminé de la course aux play-offs, est sans doute l’adversaire idéal pour éviter de tomber dans la facilité. L’effectif parisien est l’un des plus solides de Pro B avec des joueurs très expérimentés comme Kris Joseph, Gary Florimont ou Sylvain Francisco, même si les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes.

« Cela reste Paris, c’est forcément un match particulier face à des garçons qui ont tous connu l’Élite ou la Pro B, prévient le technicien bas-rhinois. Il y a beaucoup de talents dans cette équipe et on sait ce qui nous attend. Il va falloir jouer notre basket des deux côtés du terrain et imposer notre tempo à nous. »

Le prochain défi est connu : Dompter Paris pour tenter de grimper le plus haut possible.

 

Nos partenaires majeurs