PRO B | Les lutins déchaînés

samedi 29 décembre 2018

Revue de presse

Pro B (12e journée) : BC Gries Oberhoffen – Vichy-Clermont (91-65)

Les Verts du BCGO ont offert un joli cadeau hier à leurs supporters en mettant la fessée à Vichy, jusque-là troisième. Avec six victoires de suite, Gries accroche le podium et passera la trêve bien au chaud.

C’était une rencontre inédite pour les supporters de Gries, peu habitués à éliminer leurs excès cumulés ces derniers jours en allant encourager leur équipe favorite entre Noël et Nouvel an.

Pour autant, il ne faut que quelques minutes pour convaincre la Forest Arena, pleine comme un oeuf, que le spectacle vaut bien le déplacement. Vichy ne tarde pas d’ailleurs à céder aux assauts des lutins verts du père Noël et prend le bouillon servi par le trio Siegwarth-Forcada-Zengotitabengoa.

La ligne arrière griesoise met dedans de loin et crédite les leurs de 16 points de rang pendant que le BCGO n’en encaisse que cinq (26-14, 9e ). Tarvdyas parachève ce premier acte très rythmé au buzzer en dribblant jusqu’au panier (28-14, 10e ).

Siegwarth irrésistible

Vichy se brûle les ailes à vouloir jouer sur le même tempo que les Alsaciens. Stériles pendant près de quatre minutes, les visiteurs offrent des munitions que Romain Hillotte et ses coéquipiers convertissent (31-14, 22e ).

La réussite fuit cruellement les Vichyssois qui se lancent dans des numéros de solistes et enchaînent deux air ball d’affilée (22% aux tirs après vingt minutes).

Tout le contraire d’un Zengo qui, à la faveur d’un tir longue distance avec la tranche, fait passer aux siens la barre des vingt unités d’avance (38-17, 17e ). Un Zengo qui arrache deux lancers encore en fin de mi-temps pour rendre ce matelas un brin plus douillet encore (45-23, 20e ).

Cortale redémarre pied au plancher en enquillant sept points de suite (52-27, 23e). En face, Morency fait mouche deux fois à trois points pour atteindre un écart plus raisonnable (54-34, 25e ).

Deux nouveaux coups de canon d’un Siegwarth en transe chassent rapidement la minuscule once de doute qui s’était emparée de la salle (60-37, 27e ). Le score évolue peu ensuite, Cumberbatch en profite pour maintenir le statu quo côté Vichy (62-42, 30e ).

 

Troisième ex-aequo à la trêve

Bronchard se verrait bien sonner la révolte en scorant de loin dès la reprise (62-45, 31e), mais Loubaki en contorsionniste inscrit le 2+1 pour répliquer (66-45, 32e ).

Frustré par la prestation très inégale de ses joueurs, le coach vichyssois écope et pour ne rien arranger, Ngouama aussi.

Les visiteurs ne se désunissent pas pour autant et réduisent même l’écart face à un BCGO un peu facile (71-57, 25e , puis 74-62, 37e ).

L’avantage accumulé par les Verts leur permettent sinon d’éviter quelques frayeurs, au moins de ne pas perdre totalement leurs nerfs, face à des adversaires qui sortent gentiment les coudes et jouent leur dernière carte.

Forcada remet néanmoins de l’ordre et plante cinq points de rang pour entériner une sixième victoire de suite pour Gries (91-65).

Troisièmes à la trêve, les lutins verts passeront une Saint-Sylvestre plus que confortable, bien accrochés à une troisième place ex aequo.

 

Nos partenaires majeurs