Un succès à l’ancienne

samedi 30 novembre 2019

Pro B

Pro B (8e journée) : Gries-Oberhoffen - Rouen (103-79)

Très constants, adroits et solides tout au long du match, Gries-Oberhoffen a signé une victoire référence contre Rouen, avec une mention spéciale pour la nouvelle recrue Mashour. Les Verts équilibrent leur bilan en championnat.

L’intégration de Kamar Mashour, la venue d’une grosse écurie de la division : bien malin celui qui parviendrait à pronostiquer avec assurance l’issue de la rencontre.

Et pourtant c’est un début de match sans véritable surprise que nous livrent les deux protagonistes. Rouen dévoile tout son attirail de muscles et cherche à durcir le jeu.

Le BCGO ne s’en laisse pas compter, et les Verts en s’appuyant sur Mashour, lancé d’entrée en poste 4, développe son jeu rapide (4-2, 2e , puis 8-4, 4e ).

Les Alsaciens, en optant pour le small ball, laissent bien filer quelques rebonds, mais la maladresse de Rouen permet aux coéquipiers de Franch de creuser un premier écart, avec un trois points de la recrue Mashour (15-6, 7e).

Mi-temps référence

Par séquences, on retrouve le jeu flamboyant et le culot irrésistible des shoots en première attention et des ballons volés, qui a fait le succès du club à l’étage inférieur en Nationale 1.

Diggs, auteur de six points de rang, remet un peu les pendules à l’heure avant la fin du premier quart (25-15, 10e ).

Gries met trois minutes pour reprendre son implacable marche en avant. Desespringalle, Thalien et Blanco ouvrent le bal derrière l’arc (5 tirs primés dans ce quart), bonifiant ainsi l’avantage des Villageois (36-17, 13e ).

Spight, meilleur scoreur rouennais et muet jusque-là, et Diggs sont les seuls à répondre aux attaques domestiques (38-26, 15e ).

Rouen, malgré quelques éclairs, reste trop maladroit et est gêné par les changements en défense des hommes de Ludovic Pouillart pour espérer revenir.

En face, le BCGO réalise une première mi-temps référence, conclut magistralement par Cingala-Mata et un cost-to-cost de Desespringalle (53-34, 20e ).

Les Normands, qui n’ont pas encore gagné à l’extérieur cette saison, ne parviennent pas à arrêter Mashour. L’Israélien, qui enquille huit unités consécutives dont deux trois points, a déjà conquis sa nouvelle maison (63-41, 23e ).

Mashour, première plus que réussie

Nwogbo, monstrueux dans la raquette, réplique en face (63-49, 24e ), et fait planer le doute sur la Forest Arena.

Cingala-Mata et Dinal, surtout, remettent la machine en route. Quelques oublis défensifs côté griesois font que l’écart se stabilise entre quinze et vingt points (67-49, 26e , puis 72-53, 28e ).

Globalement pourtant, le BCGO, lancé vers une quatrième victoire à domicile en championnat, est en totale réussite (78-57, 30e ).

Rouen domine la peinture et ne rend pas les armes, proposant une défense tout terrain, et parvient à faire déjouer les Bas-Rhinois à l’entame du money time (83-71, 36e ). La partie se tend, mais Blanco, à trois points, et l’excellent Mashour calment les ardeurs visiteuses, rassurent le public et scellent le sort de la rencontre (92-71, 37e ).

Une victoire à l’ancienne pour le BCGO, qui dépasse les 100 points (103-79), acquise grâce au jeu rapide notamment. Un succès surtout qui pourrait faire date. Rarement en effet, on avait apprécié une telle constance sur 40 minutes de la part des hommes en vert.

 

Nos partenaires majeurs