PRO B | Pas de frayeurs pour Gries

mercredi 23 janvier 2019

Revue de presse

Coupe de France : Victoire du BCGO à Challans (NM1) 78-100.

Les Vendéens de Chalans auront passé deux tours de Coupe avant de tirer leur révérence. Une élimination des plus logiques face au BCGO.

Pour ce 16e de finale les Challandais accueillaient à nouveau une Pro B, Gries-Oberhoffen, qui plus est bien classée (6e ).

Pour corser la difficulté initiale, les Vendéens comptaient sur les « retours » en jeu de Pridotkas et Gabsi (Douillet étant toujours en convalescence).

Adresse alsacienne

Rapidement, sans être mauvaise, l’impression d’une difficulté permanente envahissait les gradins de Michel Vrignaud. L’adresse était indéniablement du côté alsacien (53 vs 35 % dans le premier quart et 60 % à Gries contre 35 % au changement de camp).

Les Vendéens trouvaient beaucoup plus sporadiquement qu’à l’habitude la bonne distance et se montraient dès plus limités sous le cercle alsacien.

Le 10-0 encaissé entre la quatre et la cinquième minute lui collait aux semelles comme une promesse de défaite.

Pourtant sous leur cercle les Vendéens, à l’initiative de Gabsi s’efforçaient de contrarier les intentions adverses, mais les Tarvydas, Zengotitabe-Goa exécutaient les Challandais de loin, voire très loin.

Avec onze longueurs de retard au changement de camp (40-51), chaque erreur offensive vendéenne se payait cash.

Les coéquipiers de Romain Hilotte maîtrisaient parfaitement leur sujet sans s’endormir sur d’éventuels lauriers liés à une réelle supériorité dans tous les domaines du jeu.

L’espoir naissait dans les esprits vendéens le temps que les Alsaciens ne l’éteignent sous la houlette de Cortale. Le VCB était revenu à trois longueurs : 50-53 (23e ).

Mais sept minutes plus loin, quinze points d’écart sonnaient l’entame du dernier quart : 58-73.

Avec facilité

L’approche du cercle alsacien était toujours et le serait jusqu’au terme difficile pour les Challandais, condamnés à désormais assister à la démonstration adverse.

Gries enfilait les paniers primés avec une facilité qui laissait à penser qu’ils étaient à un simple entraînement. Entraînement rapide certes, mais entraînement.

Le VCB était à l’asphyxie et les Alsaciens continuent leur belle saison dans les deux registres.

 

Nos partenaires majeurs