PRO B | Renversant !

lundi 28 janvier 2019

Revue de presse

Pro B - 16e journée : BCGO – Saint-Chamond (82-81)

Le BCGO a eu chaud mais a su tirer les marrons du feu dans les ultimes secondes contre Saint-Chamond, au terme d’un scénario aussi épique qu’incongrue. Sans être transcendants, les verts remontent à la cinquième place, devant leur hôte.

Le basket est d’abord une affaire de dynamique. Et lorsque l’on se coltine une formation de la qualité de Saint-Chamond, il est bougrement compliqué de renverser la vapeur quand la machine se lance.

Hier soir, à la Forest Arena, Forcada et Cortale ont ainsi d’abord eu à contenir le raz-de-marée saint-chamonais, orchestré par Ben Romdhane, Cooke et Guichard (0-7, 2e’, puis 9-14, 7e’).


Bien en place, les visiteurs déroulent leur basket, un beau basket tandis que les verts tâtonnent. Les coéquipiers de « Zengo » ont les mains qui glissent et le cercle qui leur échappe (12-21, 9e’), jusqu’à l’entrée de Noël-Pascal, qui fait un bien fou en armant victorieusement à trois points (19-24, 10e’).

Gries pourtant n’est pas de nature ni d’humeur à se laisser ratatiner. Le BCGO redresse peu à peu la barre, jusqu’à finalement virer en tête après un panier de Smock (28-27, 13e’).

Manque d’adresse à trois points

Les attaques se grippent ensuite des deux côtés. Un chassé-croisé se dessine et donne lieu à un combat physique de plus en plus intense, entre le cinquième et le sixième de Pro B. Saint-Chamond écope de deux fautes techniques pendant que Forcada et Yates surjouent sur certaines actions (9 balles perdues à la mi-temps pour Gries).

Comme souvent, c’est l’adresse à trois points des Alsaciens qui leur permettent de fendre la carapace de leur hôte. Noël-Pascal et Tarvydas, avec la planche, dégainent du parking, et voilà les verts aux commandes à la pause (41-36, 20e’).

Guichard contre son camp

Il faut attendre quatre minutes pour le rythme s’emballe. « Zengo » sort le lance-flammes et allume deux fois à 6,75m dans le corner (51-44, 24e’). Mais même appuyé par Cortale, le pistolero, déjà sanctionné de quatre fautes, ne parvient pas à bonifier davantage cette série, Saint-Chamond répondant du tac au tac par Hoyaux et Hergott (53-49, 25e’).

Une cascade de lancers manqués de part et d’autre achève ce troisième quart à deux vitesses (60-55, 30e’).

Aucune des deux équipes ne produit son meilleur basket, mais la maladresse et le manque de tranchant des deux côtés du terrain profitent au BCGO, qui conserve un maigre pécule (61-58, 33e’).

Et malgré une nouvelle tentative de percée (71-60, 36e’), Saint-Chamond renaît encore de ses cendres avec un Cooke incandescent (78-78, 39e’).

La Forest Arena se trouve ébahie devant le terrible scénario qui se dessine dans les dernières secondes. Hoyaux derrière la ligne de réparation puis Ben Romdhane dans la raquette donnent une sérieuse option aux visiteurs (7 !-81, 40e’).

Néanmoins, c’est sur un énième et invraisemblable retournement de situation que s’opère la décision finale. Sur un rebond défensif, le malheureux Guichard, exemplaire jusque-là, laisse échapper le ballon et l’expédie dans son propre camp. Saint-Chamond obtient une ultime balle de match mais ne sait qu’en faire avec cinq secondes à jouer (82-81). Ouf !

 

Nos partenaires majeurs